Les Bienfaits de la Mer Morte


Il existe peu d'endroits au monde aussi reposants que la mer Morte - son ciel bleu et ensoleillé, sa mer sans vagues, ses stations thermales et ses hôtels en font un site de vacances enchanteur. Elle offre en outre l'occasion, non seulement de se détendre, mais également de soulager toutes sortes d'affections cardiaques et pulmonaires ainsi que des dermatoses.

 


Les médecins qui ont étudié les effets thérapeutiques de la mer Morte soulignent depuis longtemps que l'atmosphère unique qui y règne et la topographie de la région sont bénéfiques pour la santé. La faible altitude - 402 mètres au-dessous du niveau de la mer - induit de fortes concentrations en oxygène et une pression barométrique élevée, permettant à de nombreux rayons ultraviolets nocifs d'être filtrés par la couche de gaz et de minéraux suspendue comme un nuage au-dessus de la mer. Les spécialistes des maladies pulmonaires affirment qu'un séjour d'une ou deux semaines à la mer Morte peut exercer un effet salutaire d'une durée de plusieurs mois sur les enfants et les adultes atteints de difficultés respiratoires. Le professeur Asher Tal de l'université Ben-Gourion, le professeur Mordekhaï Kramer, pneumologue au Centre médical Rabin et le docteur Eldar Berkovits, médecin de la caisse-maladie Clalit, admettent que la forte teneur en oxygène et en sels minéraux constitue un atout pour les patients de tous âges souffrant de mucoviscidose, d'emphysème et d'affections pulmonaires chroniques.

 


La mucoviscidose est une maladie héréditaire incurable se manifestant par l'accumulation de grandes quantité de mucus dans les poumons, ce qui provoque des  infections pulmonaires chroniques. Les seuls moyens d'y remédier sont la kinésithérapie pour chasser le mucus ou une greffe du poumon. Cette maladie atteint plusieurs milliers de jeunes gens dans le monde, notamment un grand nombre d'enfants israéliens. « A la mer Morte, la forte teneur en oxygène apporte aux patients davantage d'oxygène dans le sang, ce qui améliore leur efficacité respiratoire, les aide à faire de l'exercice et facilite leur vie quotidienne », explique le docteur Berkovits. En outre, l'air de la mer Morte ne contient pas de pollen, ajoute-t-il.

 


Le docteur Kramer souligne que les patients atteints de mucoviscidose sentent leur état s'améliorer non seulement lorsqu'ils se trouvent à la mer Morte, mais également après être rentrés chez eux. « Nous avons découvert que, plus le patient habite en altitude, plus les bénéfices d'un séjour à la mer Morte sont importants. » 
Les docteurs Tal et Kramer affirment que les caisses-maladies gagneraient à subventionner, au moins en partie, les séjours à la mer Morte de leurs membres atteints de mucoviscidose, puisqu'ils sont alors moins vulnérables aux infections et nécessitent moins de traitements lorsqu'ils rentrent chez eux. Dans plusieurs pays d'Europe, les assurances-maladies subventionnent déjà les séjours et les soins des patients qui se rendent à la mer Morte.


Le professeur Michael David, un dermatologue de longue date du Centre médical Rabin à Petah Tikva, a mené diverses études montrant que les malades atteints de psoriasis entrent en rémission pour plusieurs mois après avoir passé quelques semaines à la mer Morte. Le psoriasis est une dermatose génétique incurable provoquant des démangeaisons, les squames rouges disgracieuses pouvant s'étendre sur toutes les parties du corps, de la tête aux pieds. On sait que le soleil améliore l'état des patients atteints de psoriasis, mais ces derniers ne peuvent s'exposer longtemps aux rayons ordinaires à cause des risques de cancer de la peau. Cependant, à la mer Morte, la faible altitude et les nuages minéraux filtrent la majeure partie des rayons ultra-violets, permettant aux patients de s'allonger au soleil pendant plusieurs heures d'affilée sans même devenir tout rouge. Cette expérience s'est avérée particulièrement bénéfique pour les patients couverts de squames psoriatiques sur plus de 20% du corps et ne pouvant donc subir des soins au laser ou autres traitements localisés.

 


L'effet bénéfique sur les patients atteints de maladies pulmonaires et dermiques est connu depuis plusieurs années ; le professeur Edward Abinader, de la faculté de médecine du Technion, l'institut de technologie d'Israël, estime qu'un séjour à la mer Morte peut également aider les cardiaques. Ayant examiné 24 patients - 12 souffrant de problèmes cardiaques, 12 en bonne santé - d'abord à Haïfa, située à plusieurs centaines de mètres d'altitude, puis à la mer Morte - il a découvert que les patients cardiaques manifestaient des signes d'amélioration de leur état dans ce dernier endroit. Dans un récent numéro de l'American Journal of Cardiology, il explique que la forte pression en oxygène améliore l'apport du gaz vers le cur et les poumons, améliorant ainsi leur fonctionnement. Il a présenté cette recherche au cours d'une conférence internationale organisée au Centre de recherche de la mer Morte en Israël.